Sur la trace des Samouraïs de Kakunodate (Akita)

Sur la trace des Samouraïs de Kakunodate (Akita)

La région d’Akita est située entre la préfecture de Miyagi et d’Aomori au nord du Japon. Nous sommes en pleine période Edo, et le Japon est partagé entre plusieurs provinces dirigées par des seigneurs tel que Yohikatsu Ashina qui fit ériger la ville de Kakunodate en 1620, peu de temps après la mort du Shogun Tokugawa Ieyasu et au début du Shogunat de Tokugawa Iemitsu. Il fit fortifier la ville autour d’un château mais celui ci fût détruit très vite après sa construction. Kakunodate est un héritage remarquable de l’architecture ancienne de l’époque des samouraïs. Construite sur une plaine entourée de collines, elle longe la rivière Hinokinai, qui, au début du printemps, est bordée de centaines de magnifiques cerisiers en fleurs. Son quartier ancien est entouré d’une nature superbe. Lors des belles saisons, il est très agréable de contempler ces maisons de bois cachées entre les arbres. Vous pouvez vous rendre à Kakunodate en empruntant la ligne de shinkansen d’Akita depuis la gare de Tokyo. Compter un trajet d’un peu moins de quatre heures.

Depuis la gare de Kakunodate, vous atteindrez facilement à pied en 15 minutes le quartier où vivaient plus de 80 familles de samouraïs sous l’autorité du seigneur (où Daimyo) qui représentait le Shogun dans cette province. Afin de mieux connaître les secrets de la vie quotidienne du Japon féodal, il est conseillé de vous rendre au manoir  Aoyagi que vous trouverez dans le quartier nord. Cette superbe demeure est l’une des plus grandes  et compte un superbe musée de samouraïs où vous pourrez découvrir l’histoire de la famille Aoyagi, vassale du seigneur Yohikatsu Ashina. Aussi, ce musée est riche de nombreux vestiges et sachez qu’il vous est possible de réserver une expérience unique, à savoir  le port d’une véritable armure de guerrier samouraïs ! Vous y trouverez aussi une galerie d’art, un marché d’antiquités, un atelier d’artisanat ancien ainsi qu’un jardin et un salon de thé pour vous reposer et profiter du calme de la nature avoisinante.


 

Une des  plus vieilles maisons de ce district est la maison de Ishiguro, avec son toit en chaume, incroyablement bien préservée.  Beaucoup d’autres maisons de ces célèbres familles valent le coup d’oeil, alors pensez à vérifier les jours d’ouverture de chaque maison que vous souhaitez visiter avant votre périple ! Vous pouvez visiter tout le quartier en louant un vélo pour 300 yens de l’heure, à pied où en pousse-pousse.

De nombreux festivals sont organisés à chaque saison. Au printemps, vous aurez bien sûr l’occasion de profiter de la fête des sakuras (cerisiers) et de leur magnifique fleurissement au bord de la rivière. En été se tient le festival de la danse Sasara (la danse du lion) où  de nombreux musiciens et danseurs, aux masques et costumes traditionnels, défilent dans les quartiers anciens. Vous pourrez ainsi vous immerger dans ces quartiers anciens au son de musique traditionnelle.


A moins de 10 kilomètres de Kakunodate se trouvent les sublimes “gorges Dakigaeri’, une réserve  naturelle  sublime. Vous contemplerez l’un des plus beaux paysages de la région, avec ses couleurs superbes de forêts verdoyantes traversées par une magnifique rivière et plusieurs cascades. Vous pouvez vous y rendre en empruntant la ligne JR jusqu’à la station Jindai, ensuite il vous faudra marcher environ 4 kilomètres.  Vous pouvez également y accéder en taxi  aucun bus ne faisant ce trajet.


Vous êtes dans la province d’Akita, alors ne ratez pas l’occasion de goûter le plat local, le “Kiritanpo”. Il est préparé  avec une pâte de riz que l’on enroule sur des bâtons de bois et que l’on laisse cuire sur les braises. Une marmite est suspendue au dessus du feu entre les bâtons de riz et on y laisse mijoter des légumes et de la viande de poulet. Le Kiritanpo est ensuite en général dégusté  comme un “nabe” (pot au feu japonais).








**********************************
Voyage au Japon
Peak-Experience-Japan.fr
**********************************