Nagasaki, ville japonaise aux influences européennes

Nagasaki, ville japonaise aux influences européennes
 

La ville de Nagasaki possède une richesse historique et culturelle unique au Japon par ses influences internationales nombreuses. Au XVI et XVII ème siècle, Nagasaki était l’un des ports principaux d’escales des populations européennes en quête d’exploration. On compte parmis eux les portugais, peut-être les plus influents à Nagasaki. Ceux-ci accostaient  au port de Nagasaki après avoir commercialisés avec la Chine. Bien souvent, les Portugais achetaient de la soie aux Chinois pour la revendre ensuite aux Japonais en échange d’or, d’armures de samouraïs, où de tissus.

Estampe représentant l'arrivée des premiers colons portugais au Japon
 
 

Nagasaki était au XVI ème siècle, la ville la plus christianisée du Japon. Les principaux vestiges de l’arrivée de la civilisation européenne sont  les églises et de cathédrales encore implantées dans le paysage Japonais. Nagasaki conserve une des plus grandes cathédrales du Japon, la cathédrale Urakami, de style romane, qui fut construite en hommage au chrétiens persécutés au Japon sous le shogunat Tokugawa. Détruite pendant la seconde guerre mondiale par la bombe atomique, elle fut totalement reconstruite de manière identique. Une statue de Marie ayant miraculeusement été épargnée par la bombe y figure toujours aujourd’hui. Près de la cathédrale se trouve le parc commémoratif où une imposante statue pointe son doigt vers le ciel rappelant  la tristement célèbre journée du 9 août 1945. Non loin du parc se situe également le musée de la bombe atomique, rendant également hommage aux victimes.

 

Au sud de la ville, vous trouverez l’église de Oura, à l’architecture gothique construite à la fin de la période Edo, mais tout comme Urakami, en partie reconstruite après 1945. Cette église rend hommage au 26 martyrs chrétiens exécutés en 1597. Cette église à l’architecture magnifique  est l’une des plus anciennes du Japon.


En plus de l'architecture de ces monuments religieux, on trouve au Japon, notamment dans la cuisine une forte influence de la péninsule ibérique. A Nagasaki, vous savourerez le délicieux "Kasutera", gâteau pouvant rappeler une gênoise, dont le nom est un dérivé de pão de castela (pain de Castille) qui fut introduit au Japon par les missionaires Portugais au XVI ème siècle. Cette même période est aussi à l'origine de la recette du Tempura, inspiré d'une recette portugaise, ce sont des beignets de poissons, crevettes où légumes que les Japonais savourent souvent accompagnés de soba (nouilles de sarrasin). Les tempuras sont très réputés à Nagasaki bien qu'ils soient très populaires dans tout le Japon.







**********************************
Voyage au Japon
Peak-Experience-Japan.fr
**********************************